Le recours aux détectives pour lutter contre les sectes, les dérives sectaires et autres emprises mentales

Assises nationales sur les dérives sectaires

Les assises nationales de la lutte contre les dérives sectaires ont eut lieu les 9 et 10 mars 2023 place Beauvau au Ministère de l’Intérieur. Nous ne pouvions manquer cet événement et nous y avons assisté en tant que représentant du SNARP, notre syndicat professionnel. Ce fut l’occasion de rencontrer les associations, les avocats et les responsables de la Miviludes.

Ces assises ont également eut pour effet de rappeler l’existence toujours plus importante des sectes, de leurs dérives, de leur transformation et des moyens existants pour lutter contre ces phénomènes d’emprise, notamment le recours aux détectives privés.

A cette occasion les journalistes se sont intéressés à notre profession  et nous avons accepté de dévoiler une partie de nos actions. Nous avons pu ainsi répondre aux questions d’une journaliste du Figaro et d’un journaliste de France 2 qui nous a suivi une journée sur le terrain. L’article et la vidéo sont accessibles sur notre page « presse ».

Programme des tables rondes et des commissions prévues lors des Assises
Dérives sectaires : le travail discret des détectives privés (France 2)

Maël JAN, un détective spécialisé dans les sectes...

Cet article est l’occasion pour nous d’apporter des éléments d’information complémentaire sur l’utilité du recours au détective en matière d’emprise mentale, dont le rôle a déjà été abordée dans un article que nous avions rédigé pour le site Village de la Justice.

Mais avant tout, il est important de préciser que les détectives n’emploient pas de méthodes policières. Nos actions s’inscrivent dans le cadre du droit civil, pour la défense des intérêts légitimes des familles qui nous missionnent. Bien évidemment, les éléments recueillis pourront être exploités pour déposer plainte le cas échéant, et, si nous sommes témoin d’une infraction, nous pouvons comme tout citoyen prévenir le procureur de la République. Les détectives interviennent donc dans la lutte contre les sectes en complémentarité des forces de l’ordre, sans aucune prérogative de puissance publique, chacun agissant dans un périmètre de droit distinct et bien défini.

Le détective, un acteur essentiel dans la lutte contre les sectes...

Le recours à un détective en matière d’emprise mentale est d’autant plus important qu’il pourra intervenir alors même que les forces de l’ordre ne pourront agir, c’est à dire lorsqu’aucune infraction ne sera caractérisée. En effet, la difficulté de la lutte contre les sectes, c’est qu’on ne peut pas interdire ces communautés, conformément au principe de la liberté de culte. Et par conséquent, on ne peut pas empêcher un proche d’adhérer à un mouvement sectaire. Si les sectes ne peuvent être interdites, ceux sont les dérives sectaires qui donnent lieu à des poursuites dès lors qu’elles causent un préjudice aux victimes ou à leurs proches.

Dès lors, les familles de victime se retrouvent démunies si aucune dérive n’est constatée, c’est-à-dire si leur proche ne subit ni violence, ni abus de faiblesse, ou du moins si ces faits n’ont pas été portés à leur connaissance. Ainsi, lorsque nos enquêtes établissent un lien entre une victime potentielle et un manipulateur, il conviendra de savoir si ce proche a subi un préjudice, financier par exemple. Lors d’un procès aux assises de Pontoise auxquelles nous avons participé, l’existence d’un préjudice résultant de la rupture a été reconnu au bénéfice de la famille de la victime. Les violences ne pourront  quant à elle, n’être caractérisées que par l’enquête pénale ou par le témoignage d’adeptes ou de la victime sortis d’emprise.

Sectes: comment les détectives privés pistent les nouveaux gourous (Le Figaro)
La SFRAEM : une équipe pluridisciplinaire pour lutter contre les dérives sectaires

...aux côtés de l’État et des associations

Qu’en est-il de l’adepte pour lequel aucune infraction n’aurait été relevée ? Comme cela a été évoqué précédemment, les forces de l’ordre ne pourront pas intervenir. Fort heureusement, il existe des professionnels et des associations qui peuvent intervenir pour sortir les victimes de l’emprise du gourou. Le rapport du détective leur permettra d’établir la meilleure stratégie.

On comprend donc qu’en matière d’emprise mentale et de dérive sectaire, le détective joue un rôle primordial. Son enquête permettra dans un premier temps de déterminer si un proche, en rupture familiale, fréquente un groupe ou un individu douteux. Le détective devra ensuite enquêter sur le lien entre la victime et son gourou. L’affaire prendra un virage pénal s’il existe une infraction ou suffisamment d’indice permettant l’ouverture d’une enquête pénale, ou à défaut, elle restera dans le domaine civil avec le soutien des associations, des psychologues et des avocats spécialisés dans le domaine des dérives sectaires.

Partagez l'article :